Fête de l’Aïd el Kébir, le SNU et FO Réunion écrivent au DG

mercredi 28 août 2019
par  secretaire

Monsieur le Directeur général de Pôle emploi Monsieur le Directeur général adjoint en charge des Ressources Humaines Madame la Directrice des relations sociales- Adjointe du DGARH

Nos organisations syndicales, FO et SNU, avons interpellé la Direction régionale de Pôle emploi Réunion depuis le 9 août, au sujet des autorisations d’absence refusées à des agents de confession musulmane, pour le lundi 12 août, date de la célébration de l’Aïd-el kébir, dans notre département.

Le motif de refus porte sur la date de cette célébration ; en effet, la Direction régionale fait valoir une décision nationale, suite à l’information donnée par le CFCM- Conseil Français du Culte Musulman, fixant la date de l’Aïd-el-Kébir au dimanche 11 août. Date que vous avez demandée, selon la Direction régionale, à appliquer dans tous les établissements de Pôle emploi.

Or, à la Réunion, la date officielle de l’Aïd el Kébir a été fixée au lundi 12 août, date confirmée par le CRCM- Conseil régional du Culte Musulman que nous avons contacté, pour des précisions. Un décalage est possible entre la Métropole et notre région à +1 ou - 1 jour ; ceci précisé par les circulaires relatives aux autorisations d’absence pour fêtes religieuses (cf. circulaire du 12 février 2012). Les représentants du CRCM nous ont également précisé que toutes les opérations et organisations spécifiques à l’Aïd el Kébir (abattage d’animaux) ont bien été effectuées à cette date officielle, en lien avec les services de la préfecture.

D’autre part, la fixation du jour de la célébration intervient à partir de la vision oculaire de la lune ; dans notre département, la date a donc été fixée à partir de cette observation ; d’où ce décalage avec la Métropole.

De plus, cette célébration a été largement relayée par la presse écrite et télévisée dans notre département.

Les agents de confession musulmane, qui ont demandé une autorisation d’absence pour pouvoir célébrer cette fête importante en famille, ont donc été surpris par ce motif de refus ; certains ont dû déposer des congés, d’autres ont eu une autorisation d’absence, mais qui leur a été retirée illico, suite à la consigne de la Direction régionale ; dans tous les cas, ces agents sont en attente d’une décision.

Après 2 semaines de discussions avec la Direction régionale, celle-ci nous indique vous avoir fait remonter les éléments, afin que vous puissiez prendre une décision pour la semaine prochaine.

Nous vous demandons de prendre réellement en compte la réalité de notre région, en accordant les autorisations d’absence pour le lundi 12 août aux agents concernés ; et pour ceux qui ont pris sur leurs congés annuels ou RTT pour célébrer cette fête, que leurs congés soient requalifiés en autorisation d’absence pour fête religieuse.

Nous vous remercions pour l’attention que vous porterez à cette demande en espérant une issue favorable pour les agents concernés.

Cordialement.