Ça suffit !!

jeudi 1er octobre 2009
par  secretaire

L’ordonnance de réfère du Limousin claque comme un coup fouet et déchire en lambeaux la stratégie de la direction de pôle emploi en matière d’information et consultation des instances représentatives du personnel. N’ayant pas respecté la procédure d’information et consultation du CET sur le déploiement des sites mixtes, Pole emploi Limousin est condamné ! Le SNU FSU agit et fera appel à la justice à chaque fois que la direction manquera à ses obligations. A ce titre, nous avons saisi dernièrement l’inspection du travail sur ce que nous considérons comme un délit d’entrave, nous sommes aussi en attente de son rapport concernant le recours abusif aux CDD.

Au vu des manquements graves en matière de sécurité, d’hygiène, santé et condition de travail mis en lumière dans le pré rapport de l’expertise CHSCT :

- Bureaux aveugles - Toilettes mixtes - Pas de plan d’action dans la démarche de prévention des risques professionnels (Document unique flou) - Risques psychosociaux soulignés - Issues de secours impraticables - Ventilation de certains espaces de travail inexistante - Pas de portes coupe feu pour certains sites - Pas d’accès handicapé sur certains sites - Etc.…

Nous avons sollicité la présence de l’inspecteur du travail à la réunion plénière du 09 octobre, en insistant sur le fait que certains sites dits « provisoires » auront une durée de vie minimum de trois ans. Les dégâts provoqués depuis le début de l’année par l’application zélée des différents chapitres de la fusion, creusent un sillon de plus en plus profond sur nos conditions de travail et notre santé. Les collectifs sont déstabilisés, les équipes de direction sont peu voire pas du tout accompagnées, le risque psychosocial est aujourd’hui renforcé par les conditions et l’organisation du travail, non adéquates au regard des enjeux et des objectifs fixés à chaque agent. Certains d’entre nous sont en dépression, beaucoup sont en surcharge émotionnelle et une majorité des agents est démotivée. La souffrance au travail accompagne l’agent dans son quotidien au travail. Ce sont là des éléments soulignés par l’expert dans son pré rapport.

Pour le SNU FSU, la direction de PERM ne peut faire autrement que de donner aux salariés les moyens matériels, techniques, temporels et humains pour qu’ils puissent s’investir dans leur nouveau métier si son ambition est de réussir la fusion et non de répondre sans réfléchir aux ordres d’en haut. Nous ne devons pas et ne pouvons accepter le nivellement par le bas que nous impose l’établissement en matière de formation, de reconnaissance salariale, de conditions de travail, de gestion des ressources humaines…. Devant le mépris de la direction et le mécontentement grandissant des agents, certaines régions ont appelé à une journée d’action intersyndicale le 05 octobre ; Pour nos préoccupations « Domiennes » la DG est plus que timides, nous en seront plus lors des prochaines réunions prévues avant la fin de l’année. Alors pour nous faire respecter et entendre, mobilisons nous ! Demain, il sera trop tard. Le SNU FSU appel l’ensemble du personnel de PERM à réagir et à nous faire part de leur volonté d’action pour les jours à venir.



Commentaires