Réponses aux réclamations SNU-FSU de la réunion DP du 12 avril 2012

lundi 7 mai 2012
par  secretaire

1 Le SNU FSU REUNION constate que le dispositif alarme silencieuse est défectueux (notifié sur certaines fiches HSCT), et demande donc que ce dispositif soit opérationnel sur tous les postes de PERM.

Pour la Direction il n’y a pas de problème constaté avec l’alerte silencieuse (quand bien même que cela ait été notifié dans le registre HSCT). On note là une nouvelle fois ce que signifie prévention des salariés pour la Direction !

2 Le SNU FSU REUNION demande le bouton d’arrêt d’urgence du local syndical Sud soit installé (absence notifiée lors de l’exercice incendie de mars 2012).

La direction indique un délai de 4 à 8 semaines pour cette installation. Il est vrai que cela ne fait que plusieurs mois que le bouton n’apparait que sur le plan d’intervention officiel. Sur ce thème nous avons évoqué également les libertés prises par la Direction qui a supprimé de sa seule initiative certaines issues de secours dans les agences.

3 Le SNU FSU REUNION constate que la Direction ne s’est pas conformée à ses obligations légales (enquête conjointe) concernant le droit d’alerte exercé le 20 mars 2012 par le Délégué du Personnel Jerome Payet suite à l’agression sur le site de ST Benoit.

Depuis une nouvelle agression s’est produite et une nouvelle plainte a été déposée par la Directrice.

Le SNU FSU REUNION demande à la direction régionale de respecter les obligations qui lui sont faites selon les dispositions du code du travail (L422-1-1)

Une date sera proposée à Mr Payet début de la semaine prochaine (la Direction aura attendu plus de 3 semaines et une réclamation DP, pour daigner se conformer aux exigences de code du travail. Il est vrai que pôle emploi a vraiment beaucoup de difficultés à respecter les droits des salariés, le recours juridique semble être la seule alternative.

4 Le SNU FSU REUNION demande que tous les postes de l’agence de Ste Marie soient équipés en nombre suffisant de prises électriques afin que les agents n’aient pas à manipuler les câbles électriques de manière incessante pour connecter l’ensemble du matériel nécessaire à leurs activités (exemple branchement calculatrice). Une demande de l’ELD est à l’étude (Ce problème qui concerne beaucoup de sites est pourtant connu depuis longtemps et à déjà fait l’objet de réclamation en DP). En attendant une commande de pile a été faite pour les calculatrices.

5 Le SNU FSU REUNION, a alerté le 12 mars 2012 le Directeur Régional par courrier ci bas : « Monsieur le Directeur Régional,

Il a été annoncé, lors de réunions de services par des DAPES, une modification dans la procédure de réception des appels téléphoniques de l’ATT IDE, des agents placements non formés se retrouvent ainsi du jour au lendemain à assurer ce service.

Nous tenons à vous alerter sur les risques de cette décision de planification des agents placement sans formation :

- Loin d’être anodine, et face à la diversité de la demande, la procédure d’identification nécessite d’être parfaitement maitrisée, car elle peut entre autre conduire à une réouverture de droits.

- Les agents lâchés seuls sur ce poste sont exposés aux risques psychosociaux liés à un sentiment d’incompétence renforcé par le mécontentement des usagers non satisfaits du service rendu

Nous vous rappelons également que la formation EID n’a pas vocation à permettre la tenue de ce poste et qu’il a été mis en place un module spécifique de formation de 2 jours pour les agents volontaire pour assurer l’ATT IDE.

De plus, aucune présentation de cette modification de l’organisation du travail n’a été faite au CE de PERM et les négociations concernant la classification des emplois n’étant pas terminées, nous demandons l’arrêt immédiat de cette réorganisation qui accentue le risque psycho social pour des agents non formés et mis devant le fait accompli.

Nous comptons sur une réaction de bon sens de votre part pour faire cesser ces planifications qui ne respectent ni vos engagements de qualité envers notre public, ni vos obligations liées à la protection de vos salariés. »

Aucune réponse n’a été apportée.

Depuis, nombre d’agents ont alerté leur hiérarchie sur les difficultés rencontrées au poste AST (file IRR), générant stress, anxiété, déqualification face à l’impossibilité de satisfaire les demandes des usagers. Le SNU demande l’arrêt immédiat de la planification d’agents non formés sur la file IRR (les aspects réglementaires et techniques sur les procédures d’identification et d’inscription des demandeurs d’emploi pouvant générer des droits).

Pour la Direction ce n’est qu’une livraison informatique nouvelle, à croire qu’ils n’ont pas lu notre courrier sur les conséquences induites par cette activité. Nous avons dû lourdement, voire très lourdement, insister pour que la Direction reconnaisse que le problème est plus compliqué et qu’une formation aux actes métiers liés à la pré-inscription est nécessaire.

Elle n’a toutefois pas garanti que cette formation sera mise en place et encore moins en urgence.

Notre demande d’arrêt de planification de cette activité pour les agents non formés à été bottée en touche.

Les perles du mois :

Selon la direction les réunions professionnelles (de service ou d’équipes) se tiennent toutes comme prévues les vendredis. Mais alors ou sont les comptes rendus de toutes ces réunions ?

La direction déplore que les sessions de formation ne soient pas toutes remplies. Elle rappelle que ce sont pourtant des demandes émanant des agents et validés par leur direction. Alors la faute à qui ? La direction pointe du doigt les Dapes ou les chefs de service, à qui un nouveau rappel sera fait à ce sujet.

La direction précise également qu’un agent ne peut être tuteur que si et seulement si celui-ci a suivi la formation équivalente. Et qu’il est aussi prévu un temps dédié au tutorat en agence.

La direction a aussi précisé que la convention collective est appliquée au sein de PERM, aucune demande de permutation de salarié conforme à art24§5 (cf ci bas) n’a été refusée.

« La mobilité s’exerce également par permutation entre deux agents ayant un même emploi repère (emplois génériques et fonctions identiques). Dans ces conditions, la permutation ne peut être refusée, que ce soit au niveau de l’établissement ou entre établissements. Les candidats doivent adresser leur demande par écrit à leur direction de rattachement, deux mois avant la date souhaitée de permutation »